Adam smith: Assignment

Adam smith:  Assignment Words: 2003

Cette probl??matique va se d??cliner aux richesses ??ternelles; il faut une prosp??rit?? toujours croissante pour que les individus puissent se projeter dans le futur de fa??on optimiste, et ??viter les conflits de captage de richesse. Le lib??ralisme politique se d??cale vers l’??conomie. Le march?? permet aux individus de d??velopper des relations d’??changes mais repr??sente aussi la meilleure modalit?? d’accroissement des richesses. (d??mocratie et ??conomie de march??) Les classiques anglais ont inaugur?? la discipline ??conomique, et le raisonnement en termes de classes sociales.

bu endormira I hobby 02, 2009 12 pages Propri??taires fonciers: patelines, d??tiennent les moyens de production et sont r??mun??r??s par le profit. Production de biens manufactur??s Artisanat => production de biens manufactur??s La soci??t?? se r??organise autour de ces deux classes sociales: Avec un ph??nom??ne accru de am??ricanisation , notamment du travail avec le salariat , il y a une distinction entre entre ceux qui poss??dent les moyens de production et ceux qui poss??dent la force de travail.

Don’t waste your time!
Order your assignment!


order now

Chacun va essayer de capter la plus grande part de richesses,il y a donc un antagonisme pour savoir la r??partition des richesses cr??es entre ces classes. Le partage des richesses entre salaires et profit reste une question tr??s actuelle. Un bon dosage, qui peut varier selon les p??riodes, pourra stimuler ou au contraire bloquer a croissance. Les classiques vont essayer de comprendre le fonctionnement de ce syst??me capitaliste, comment la richesse se r??partit entre les classes qui contribuent ensemble ?? la cr??ation de richesse. La question centrale des classiques ??inclut r??partition, croissance et valeur.

semis et richard vont essayer de d??montrer que que pour favoriser la croissance, il faut favoriser le profit. Mark insonore que la r??partition en faveur des profits est ill??gitime. ??dam SEMIS (1723-1790) semis a connu le d??veloppement psychosomatique et sera tr??s marqu?? par Chesnay. Enseignant de philosophie AI finit en tant qu’inspecteur des douanes. Son ouvrage principal La richesse des nations, paru en 1776 pose les bases d’une th??orie capitalisme lib??ral en essayant de montrer que le march?? est la solution pour assurer le d??roulement des ??changes en vue de la prosp??rit?? mat??rielle.

Il ??crit en Grande bretonne, qui est en position dominante dans le monde gr??ce ?? son avantage en domaines de commerce et de navigation h??g??monie). AI prend donc en compte les int??r??ts anglais, dans un contexte ou la GOBA n’ pas encore vue la R??volution Industrielle (mais n??anmoins un constant d??veloppement des biens manufactur??s) La division du travail et l’??change: D’o?? vient la richesse, et comment accro??tre la richesse d’une nation? Comment mettre en place une dynamique de croissance autonome?

La richesse vient du travail (=/= physionomies) Elle ne doit pas s’appr??hender comme un stock d’or, mais comme la capacit?? d’acqu??rir les choses n??cessaires ?? la VIe. Si la richesse vient du travail, la nation, pour s’enrichir, av??ra ??tre capable d’augmenter le rendement du travail. semis voit ici le r??el ressort de la croissance. Croissance; augmentation de biens et services produits. Croissance extensive: on engage plus de facteurs de production, travail et capital. Les soci??t??s modernes et d??velopp??es augmentent leur croissance en haussant la productivit?? du travail.

La th??orie de la valeur travail: semis n’appr??hende pas la richesse comme un stock, mais comme un pouvoir d’achat. Le travail est la source de la richesse. On va donc s’int??resser ?? l’organisation de la production. Avec le capitalisme, le travail devient une marchandise, achet?? par les employeurs aux salari??s en ??change du salaire. Ces l’instauration du salariat. Le questionn??rent de semis est le m??me que chez les mercantilisme: comment enrichir la nation. L’analyse de l’activit?? productive devient alors capitale si l’on consid??re que la richesse d??coule de celle ci.

semis d??montre que l’am??lioration de la productivit?? du facteur travail permet d’augmenter cette richesse. La quantit?? de travail disponible est limit??e par les effectifs de la population, et pour am??liorer le facteur travail on doit donc en augmenter le rendement. La r??ponse que semis donne est la division du travail: Trois raisons principales: -l’habilet?? des travailleurs va s’am??liorer (c’est l’??conomie d’apprentissage) -gain de temps: temps de passage d’une action ?? l’autre, pas de temps morts. Facilitation du d??veloppement de nouvelles machines:pour chaque t??che: un geste simple est plus facilement technologique) Il envisage aussi les limites de la division du travail: L’homme qui passe sa vie a effectuer toujours le m??me geste simple n’aura jamais l’occasion d’utiliser son intelligence. Les effets pervers sont surtout sont constat??s surtout avec e formalisme, suite des th??ories de semis: -d??nomination -abrutissement =>baisse du rendement (En France, le seuil a ??t?? atteint en 68) Il y a un dysfonctionnement du m??canisme de croissance.

L’organisation du tayloriser va poser un obstacle ?? la cr??ativit?? et ?? l’innovation, moteur central de la croissance. Les conditions de la mise en place de la division du travail: -Extension de la taille des march??s La division du travail est impossible quand le volume produit n’est pas tr??s important, elle n??cessit?? un volume de production minimum. Indirectement, la division du travail est aussi la cause de la hausse des ??changes, il y a un lien ?? double sens entre l’??largissement des march??s et la division du travail. R??duction en volumes importants – Hausse de la taille des march??s = plus de demande = augmentation du volume D’o?? vient l’extension de l’??change marchand? “L’??go??sme individuel conduit ?? la prosp??rit?? collective” Chacun ???uvrant pour son bien individuel, il aura int??r??t, s’il existe un march??, ?? se sp??cialiser (meilleur rendement) dans un domaine, et de se procurer les autres biens sur le sp??cialisation et de division du travail, ce qui a pour fin l’enrichissement de la nation enti??re. Cette th??orie montre qu’on s’est lib??r?? de l’ali??nation religieuse.

Ce principe de la main invisible de semis montre la transformation spontan??e des ??go??sme individuels en vertu et prosp??rit?? collective. semis conclut donc sur le principe du laisser faire. Sp??cialisation et principe de division: -au niveau des individus: chacun se sp??cialise sur une activit?? et ?? recours ?? l’??change pour les autres biens. -au niveau de l’entreprise: division des t??ches, s??quence. -au niveau international: chaque pays va se sp??cialiser sur les productions qu’il sait le mieux r??aliser et se procurer les autres produits par l’??change avec les autres ??conomies.

Cette division internationale du travail va de pair avec le d??veloppement des ??changes internationaux. C’est la recherche des int??r??ts mat??riels individuels qui conduit ?? l’organisation et au d??veloppement des march??s. On voit l?? la justification du laisser faire et de la non- intervention des institutions dans l’??conomie et la soci??t?? (Main Invisible) L’ordre marchand se met en place par lui m??me. Avec le d??veloppement des ??changes se pose la question de la mesure de la valeur des marchandises.

AI y a besoin d’une th??orie de la valeur, qui expliquerait comment se mesure la valeur d’une marchandise. La th??orie de la valeur travail chez semis. La valeur d’une marchandise se d??termine sur la march??. Le march?? revient ?? commander le travail d’autrui par le biais de l’??change. (L’??talon de la mesure commun chaque marchandise est le travail. ) Le travail a cr??e la richesse, et servira donc ?? mesurer la valeur des marchandises. Ce n’est pas l’usage d’un produit qui en d??termine la valeur. Les marchandises ne peuvent pas s’??changer selon leur valeur d’usage. C’est le paradoxe de l’eau et du aimant: l’eau, qui a une forte valeur d’usage n’est pas tr??s ch??re, alors que les diamants qui ont une faible valeur d’usage sont extr??mement on??reux, il n’est pas forc??ment utile, mais il a une forte valeur marchande). Le crit??re d’utilit?? ne peut ??tre retenu pour la valeur d’une marchandise. AI faut appr??hender la valeur au moment de son ??change sur le march??. Comment mesurer cette valeur d’??change: La valeur de la monnaie n’est pas stable, mais varie selon le stock d’or disponible dans la nation. La monnaie ne peut donc pas servir d’??talon pour la valeur.

La valeur du travail est constante. Pour semis, la valeur du travail ne se d??termine pas pendant la production, mais se r??v??le au moment de l’??change sur le march??. Cette valeur correspond non pas ?? la quantit?? de travail qui ?? servi ?? la production, mais ?? a quantit?? de travail (au moment ou elle est vendue) qu’elle permet d’acqu??rir sur le march??; qui fonde la valeur d’une marchandise n’est pas intrins??que, mais se r??v??le au moment de l’??change. Valeur d’??change = valeur de travail command??e = pouvoir d’achat en quantit?? de travail d’autrui que l’on se procure avec la vente de sa propre marchandise

C’est la th??orie de la valeur de travail command??. (richard ??tablit la th??orie de la valeur du travail incorpor??) Citation: “Le travail qui fonde la valeur d’??change n’est pas celui qui sert ?? produire la marchandise, mais celui que la marchandise permet de commander sur le march??” La richesse se r??v??le au moment de l’??change: Pour les commodit?? des transactions, une fois hi??rarchis??es, la valeur des marchandises doit ??tre exprim??e en prix mon??taire. (plus d’??conomie de troc) Comment traduire la valeur d’??change en prix? La th??orie des prix de semis: semis, chaque marchandise a deux prix.

Prix naturel: Pour traduire la valeur d’une marchandise en prix, il faut traduire la valeur du travail pour l’exprimer sous forme mon??taire des r??mun??rations associ??es ?? ce travail; -salaires vers??s aux employ??s -profits (r??mun??ration du capital) -rente (r??mun??ration des propri??taires fonciers) Ces trois ??l??ments sont les causes de la valeur. C’est ce qu’il appelle le “prix naturel” de la marchandise. (Pour richard, elles sont cons??quence de la valeur) Ce prix est la traduction de la valeur des prix, en unit??s demande. Au contraria du premier, ce prix est variable.

Si la demande est sup??rieure ?? l’offre, le prix augmente) semis montre qu’il y a un m??canisme de gravitation du prix de march?? autour du prix naturel. Si dans une situation le prix de march?? est sup??rieur au prix naturel, ?? cause de la raret?? du produit, les producteurs seront avantag??s. Il y aura alors un ph??nom??ne d’attraction vers ce secteur. Il y aura donc afflux de producteurs, l’offre va augmenter et le prix baisser. Le rapport de force va se modifier baisse du prix de march?? . Valeur, Prix, R??partition Classes sociales: Division des classes sociales.

Avec les nouvelles techniques e production (salariat); il y a s??paration entre ceux qui ont la force de travail et ceux qui ont les moyens de production. -salari??s, r??mun??r??s par le salaire, force de travail -capitalistes, r??mun??r??s par le profit, moyens de production La distinction majoritaire de la soci??t?? r??sulte de l’opposition de ces classes. C’est entre elles que ce joue toute la dynamique sociale. Apr??s avoir r??pondu ?? la question de l’origine de la richesse (travail), et comment la mesurer (voir les 2 prix), une nouvelle question se pose: Comment les richesses cr??es se r??partissent-elles dans la soci??t???

How to cite this assignment

Choose cite format:
Adam smith: Assignment. (2019, Oct 28). Retrieved November 13, 2019, from https://anyassignment.com/history/adam-smith-assignment-47044/